Guide

La mouture, toute une aventure

Et oui, lorsque l’on évoque le café, on parle souvent d’arôme, de provenance, de teneur en
caféine… Très rarement de mouture. Et pourtant, c’est la dernière transformation avant
dégustation, celle qui, si elle n’est pas adaptée, peut tout faire foirer. Heureusement,
Chronic. est là pour vous guider.

Revenons tout d’abord aux fondamentaux. Qu’est-ce qui se passe quand on se prépare un
café ? Il s’agit tout simplement d’extraction. Le principe : l’eau doit circuler dans la mouture
pour en extraire le café.

Si la mouture est trop grosse pour votre machine, l’eau s’écoule trop vite. Le café n’a pas le
temps de « s’infuser », il est fade, sans goût, un peu comme celui que l’on boit sur les aires
d’autoroute. Au contraire, si elle est trop fine, le café ne peut pas s’écouler. Il est très
concentré, imbuvable, une sorte de café italien qui aurait viré extrémiste.

Pour éviter ces deux cas de figure, une seule solution : adapter la mouture de son café à sa
machine. Ainsi, chez Chronic. lorsque vous commandez, c’est entre quatre calibres qu’il vous
faut choisir.

Si vous êtes plutôt machine espresso manuelle ou semi- automatique sans moulin, nous
vous conseillons le fin du fin. Pourquoi ? Parce que l’infusion ne dure que quelques
secondes. Il faut donc que le café soit très dense pour que l’eau ne le traverse pas trop vite.
C’est de cette manière que tous ses arômes pourront se libérer.

Si vous êtes plutôt cafetière italienne, optez pour une mouture fine, juste au-dessous de
celle destinée aux machines espresso manuelle. Pourquoi ? Parce que, dans une cafetière
italienne, le café infuse près d’une minute, un tout petit peu plus que son homologue
électrique. Là aussi, c’est du rapide ! Le café doit donc retenir au maximum l’eau.

Si vous êtes plutôt french press autrement appelée cafetière à piston (ou pour la trappe à
moulu de votre machine automatique), c’est vers une mouture moyenne voire grossière
qu’il faut vous tourner. Pourquoi ? Parce qu’ici, nous nous trouvons dans le cas d’une
infusion longue (3-4 minutes), il suffit simplement de la laisser au contact de la mouture.
Autre avantage : finis les petits grains que l’on retrouve au fond de sa tasse ou dans les
dents. Avec une mouture moyenne, vous permettez au filtre de tous les arrêter. Et ça, c’est
quand même bien agréable.

Et puis, il y a les grains de café, la matière pure. Mais dans ce cas, il vous faut soi un moulin,
soi une machine qui moud le café avant de le préparer !

Vous l’avez compris, la mouture ce n’est finalement pas si compliqué. Et maintenant, on
vous laisse déguster !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Aucun produit dans le panier.